Que vaut la vie d'un aventurier

Témoignage - 228 pages - 145x210

ISBN : 9782342046991


"Comme il n'y avait rien au pays, je suis parti car je veux aller en Europe. — Comment es-tu arrivé ici? — Par la route! Je suis passé par le Niger. J'ai mis cinq mois. — Pourquoi cinq mois pour arriver à Alger? J'ai mis juste un mois, voire moins au départ de Yaoundé! me dit-il, surpris. — Je n'avais que quatre mille cinq cents francs CFA, soit sept euros environ. Et avant d'être sorti du Cameroun, mon argent était fini. Ce n'est que par l'aide des hommes de bonne foi que j'ai pu arriver à Alger. Aussi, j'étais obligé de travailler de temps à autre pour gagner un peu d'argent et continuer mon voyage."
Orphelin camerounais, sans attaches, Martin Désiré Ngoumou Mama a vingt ans lorsqu'il décide de tenter sa chance à l'étranger. Comme tant d'autres, il rêve de découvrir l'Europe. Dans le second tome de son témoignage, il détaille ainsi l'aventure d'un immigré clandestin de son départ du Niger en passant par le désert du Sahara pour l'Algérie jusqu'à Maghnia, ville frontalière avec le Maroc, pour finalement aboutir à Centa. Au-delà, l'Espagne... Entre espoir et désillusions, ce roman autobiographique est une mise en garde contre les risques de l'exil, fuite en avant périlleuse, souvent décevante, parfois mortelle.
Version papier : 18,95 €
Version numérique au formats PDF : 9,99 €

L'AUTEUR



Martin Désiré Ngoumou Mama est né en Mars 1984 à Yaoundé au Cameroun (il vu le jour dans la voiture qui transportait sa mère entre la cité verte et l'hôpital central). Il est issu d'une famille dont le père s'était marié avec cinq femmes. Il est le benjamin d'une famille de 27 enfants. Son père était cadre dans l'administration camerounaise des années 80. Il fut tour à tour député, maire et même sous-préfet. Il perd son père alors qu'il n'a que 7 ans. Sa mère décède dix ans après. C'est alors, à l'âge de 17 ans, qu'il se retrouva à la fois orphelin de père et mère. Dépourvu de l'héritage familial qui aurait pu lui assurer non seulement une adolescence stable, mais qui aurait également pu lui permettre de suivre un cursus scolaire normal, le jeune orphelin abandonné des siens n'a eut recours qu'à l'unique possibilité qui se présentait à lui : l'aventure.

Meilleures ventes

Connexion

Fermer