Presse-Le journal des Mauges-Romantique du Zhu Hai d’Amélie de la Musardière
30 août 2017
0

Le journal des Mauges présente le livre d’Amélie de la Musardière,  Romantique Zhu Hai. 

  • À propos de Romantique Zhu Hai : 

Suite au décès d’une personne chère, Mélanie part enseigner en Chine. Petit à petit, elle accède aux échelons supérieurs de l’institut où elle travaille et fait la connaissance de David Polyphémus Sorenson, professeur de grec classique. Une idylle se noue et, pendant quelque temps, Mélanie est la plus heureuse des femmes. Pourtant, à son retour d’un voyage en France, elle découvre que son poste lui a été retiré suite aux habiles manigances d’une collègue assoiffée de pouvoir. Les ennuis vont commencer à assombrir la vie de Mélanie… Cette subtile chronique chinoise d’un amour contrarié, servie par une écriture vivante et maîtrisée analyse cette propension que nous avons tous à répéter nos erreurs, nos errements ou nos attentes. Mais Mélanie est une femme qui se bat contre tous les enfermements dont elle peut être la victime, schémas imposés par les autres et pas nous-mêmes, et dont il est si difficile de déjouer le retour systémique. Car c’est finalement de liberté dont nous parle ce beau roman d’Amélie de la Musardière.

  • À propos de l’auteur : 

Amélie de la Musardière, bien que née à Dinan, a résidé en Lorraine et fait toutes ses études à l’Université de Nancy II. Après, elle a passé toute sa vie professionnelle en Asie : Taïwan, Cambodge, Corée et surtout en Chine. Enseignant Histoire Européenne et Littérature Française, d\’abord en tant qu’Assistante puis Maître de Conférences. De retour en France, elle est devenue Ecrivain. Dans ses trois premiers livres, elle raconte les évènements les plus intéressants auxquels il lui a été donné de participer. Chaque ouvrage présente le pays et le milieu professionnel dans lequel elle a vécu, ce qui ne l’empêche pas d\’évoquer certains aspects de sa vie personnelle….Le dernier est tout différent. Il s’agit d’histoires du Moyen Age. Racontées autrefois aux étudiants chinois. Aujourd’hui, écrites pour sa petite fille : Amélie !

 

Connexion

Fermer