Édito – Le Phénomène des booktubers
11 août 2016
2

Aujourd’hui, nous pouvons assister sur internet à la naissance d’un nouveau phénomène, celui des booktubers.

Mais qui sont-ils, et que font-ils ?

Si tout le monde connaît les critiques littéraires, et aujourd’hui les blogueurs littéraires, qui publient sur leurs sites des critiques et conseils d’ouvrages qu’ils ont lus, moins nombreux sont ceux qui connaissent les booktubers.

Il s’agit d’une nouvelle forme de critiques littéraires, puisque les booktubers se mettent en scène dans des vidéos plus ou moins longues, afin de présenter des livres qu’ils ont lus, et donner leur avis dessus. C’est donc d’un nouveau moyen de partager son amour de la lecture sur internet, et la formule séduit de plus en plus de gens. Le phénomène est apparu en 2012 en France, mais il a fait son apparition bien plus tôt, avec une explosion en 2009. Tout le monde aime partager ses lectures, et les booktubers ont ouvert la voie à une nouvelle forme de partage.

Ces lectures sont le plus souvent destinées à un public de jeunes adultes, public majoritaire sur Youtube où les booktubers publient leurs vidéos. Une récente étude a montré que 5% des jeunes de 7 à 19 ont déjà consulté au moins une fois une vidéo sur les livres. La tendance apparaît donc comme étant marginale… pour l’instant ! Car nul doute que le phénomène n’en est qu’à ses débuts.

En effet, le phénomène est encore relativement récent en France, il est particulièrement développé au Mexique et dans les pays anglo-saxons. En effet, aux États-Unis, la chaîne Youtube de booktuber la plus célèbre compte 300.000 abonnés, et au Mexique, 700.000 abonnés. Souvent sur internet, des tendances observées aux États-Unis se sont propagées en France avec un grand succès, on peut donc imaginer que les booktubers ont de beaux jours devant eux.

Découvrez tous nos éditos :

Cliquez ici

Laisser un commentaire

2 comments

  1. « En effet, le phénomène est encore relativement récent en France, elle est particulièrement développée au Mexique et dans les pays anglo-saxons.  »
    Personne ne relit vos éditoriaux avant publication ?

    1. Bonjour,
      Il arrive que des coquilles se glissent dans les articles, surtout lorsque l’on cherche à alterner entre « tendance » et « phénomène », ou que toutes nos références sont en anglais.
      Merci néanmoins de l’avoir signalée, cela a été corrigé immédiatement.
      Cordialement,

Connexion

Fermer