Presse-Alain Roué dans le Télégramme
15 novembre 2017
0

Alain Roué nous présente son dernier livre Rue du Bois dans le Télégramme.  Rue du bois est le premier tome d’une trilogie. 

  • À propos du livre : 

 Dans les années soixante, la jeunesse chantait, dansait, cassait les fauteuils des music-halls, et parfois faisait aussi le coup de poing ! Car des “blousons noirs” commençaient à hanter la nuit des villes et des banlieues.
Une nouvelle peur qui s’installait sur la cité, et qui incitait à ne pas trop sortir de chez soi, une fois la nuit tombée.
La trouille, c’est ce qui maintient les peuples sages ! Peur de la mort, de la prison, de la guerre, de la misère, que sais-je avec quoi on est capable de leur faire peur aux braves gens, pour leur soutirer leur bulletin de vote ! Ils en avaient vu tellement depuis l’an 40 les braves gens, qu’ils en étaient comme anesthésiés, tout ramollis ! Pensez donc, la guerre, l’Occupation, la déportation, l’Indochine, l’Algérie, la guerre froide, etc. ! Pas une seconde pour souffler ! De la trouille en flux tendu, qu’on lui distillait au peuple de France ! Alors forcément, un jour ou l’autre, il faut bien que ça cesse ! »
Pour le premier tome de son autobiographie, l’auteur dépasse de loin la sphère personnelle et la fameuse rue du Bois si chère à son cœur. Pour donner vie à sa saga familiale, il remonte le temps jusqu’au début du siècle et revisite l’Indochine avant de croquer d’une plume haute en couleur le Pantin des années cinquante et soixante. À mi-chemin entre témoignage, page d’histoire et chronique sociale, il orchestre un concentré de nostalgie et de légèreté qui ne peut laisser indifférent.

  • À propos de l’auteur : 

Né à Paris, Alain Roué demeure très attaché à ses origines à la fois bretonnes et flamandes. Il a choisi depuis de longues années de quitter la capitale, pour partager son temps entres les bocages de Picardie et le bord de mer de la côte bretonne, sans pour autant renoncer à fouler régulièrement le pavé des villes chargée d’art et d’histoire de cette vieille Flandre, d’où lui vient une partie de lui-même. Avec ce nouveau roman largement autobiographique, l’auteur aborde un registre nouveau qui lui permet d’évoquer avec tendresse mais aussi avec humour son enfance en banlieue parisienne, tout en portant un regard personnel et parfois caustique, sur les évènements grands et petits qui en ont ponctué et parfois modifié le cours.

Connexion

Fermer