Interview de Gwladys Dessaigne
3 août 2016
0

Retrouvez l’interview de Gwladys Dessaigne sur TV Lux  dans l’émission de Jean-Pierre Pirson.

« Livre-toi » part à la rencontre d’un auteur luxembourgeois ou d’un auteur évoquant le Luxembourg dans ses livres. Dans cette édition, Jean-Pierre Pirson nous invite à la rencontre de Gwladys Dessaigne,  auteur d’Existence. 

Pour voir la vidéo cliquez ici

Pour en savoir plus sur l’ouvrage :

« Depuis un an, Samirah était seule, désorientée. Et plus les jours étaient passés, plus la construction mentale de son plan avait progressé. Une idée lumineuse. Si elle ne pouvait exister aux yeux de son frère, elle existerait d’abord aux yeux du monde entier. Il la verrait. Un jour, il serait fier d’elle. Même si pour cela elle devait disparaître pendant trente ans !
Elle était donc là, assise en tailleur sur le sol, griffonnant une lettre à la lumière d’un feu de bois dont les flammes se reflétaient dans son pendentif… »
Mais quelques années après, que retire Samirah/Lola de cette mise en scène, de cette fugue ? Une vie à la dérive et sous stupéfiants, une enfant qui lui a été arrachée, un esprit toujours prêt à basculer… Ses retrouvailles, à la faveur de la Providence, avec son frère et le meilleur ami de celui-ci lui permettront-elles de se reconstruire ? De gérer la culpabilité et la folie qui la guettent ? L’amour de Romain sera-t-il suffisant pour la sauver d’elle-même ? Drame sur l’impossible bonheur, sur une personnalité borderline, sur une noyade intérieure, Existence ne laisse à son lecteur, ainsi qu’à son héroïne, aucun répit émotionnel. Sombre, dramatique, émouvante, une œuvre sans concession.

Pour en savoir  plus sur l’auteur: 
Depuis son plus jeune âge, Gwladys a décidé qu’elle raconterait des histoires, elle qui en avait tant écoutées. « Existence » est son premier roman finalisé, mélange entre fiction et autobiographie. Par ce récit, elle désire faire comprendre au monde le traumatisme des crises d’angoisse à ceux qui en ignorent les effets, leur indiquant ainsi comment calmer les personnes qui en souffrent, mais aussi pour montrer aux personnes atteintes qu’elles ne sont pas seules au monde…

Connexion

Fermer