Édito – La « Twittérature »
24 novembre 2016
0

Depuis quelques années, nous assistons au développement d’un nouveau mouvement littéraire : la « twittérature ». Notre édito de la semaine vous explique et vous donne son avis.

> Qu’est-ce qu’une « twittérature » ?

Le néologisme « twittérature » vient de la combinaison des mots « twitter » et « littérature ». Ce phénomène se constitue de textes littéraires limités à 140 caractères sur le réseau social Twitter.

L’origine de cette pratique remonte à 2006 lorsque Twitter fût créée par Jack Dorsey. Elle permet aux utilisateurs de publier des tweets (messages en 140 caractères) pour exprimer leurs humeurs et pensées. Rapidement, certains d’entre eux commencent à transmettre sur la plate-forme des proverbes, des aphorismes, de courts poèmes rappelant les haïkus japonais et de minuscules histoires appelées nanofictions ou micronouvelles. Ces écrivains, baptisés « twittérateurs », produisent des textes exemptés des signes comme les @, les #, les http, utilisés la plupart du temps sur cette plate-forme.

Aujourd’hui, la « twittérature » a pris de plus en plus d’ampleur surtout dans le monde de l’enseignement. En effet, cette pratique peut aussi avoir un aspect didactique et pédagogique. Par exemple, le réseau Twittclasses propose un nouvel apprentissage inspiré par Twitter et le Web 2.0 où les élèves découvrent des expériences d’enseignement stimulantes et novatrices. D’autres enseignants demandent à leurs élèves de rédiger des devoirs d’écriture dans Twitter. Cet exercice plaît beaucoup aux élèves grâce à son aspect technologique mais aussi pour le défi qu’il propose, c’est-à-dire, de rédiger en 140 mots. Cela peut les pousser à fouiller dans les dictionnaires pour trouver des équivalents lexicaux pour chaque terme.

Récemment, le Centre de la francophonie des Amériques, en partenariat avec l’Institut de Twittérature Comparée, a lancé sa 2e édition du concours de « twittérature » dont le thème est « Améripoésie ». Ce concours s’adresse à tous les élèves du primaire, du secondaire, ainsi qu’aux adultes dont le français est la langue maternelle ou seconde, qui sont invités à poster sur Twitter de petits textes poétiques de 140 caractères ou moins.

Notre édito vous conseille vivement d’essayer la « twittérature » et de relier vos tweets à notre page Twitter : @Stedesecrivains.

Retrouvez d’autres édito :

1 – 2 – 3 – 4 – 5 – 6 – 7 -8 – 9 – 10 – 11 – 12 – 13 – 14

 

Connexion

Fermer