Astuce pro – Tester la méthode « Morning Pages » !
22 novembre 2016
1

Aujourd’hui, l’équipe de la Société des Écrivains vous propose une nouvelle technique d’écriture : le Morning Pages.

  • Qu’est-ce que c’est la méthode Morning Pages ?

Le Morning Pages aussi connu comme les « pages matinales » est une technique d’écriture créée par Julia Cameron, auteure de The Artist’s Way (1992). Cette méthode consiste à écrire environ 750 mots chaque matin.

 
  • Pourquoi pratiquer cette technique ?

À votre réveil, votre cerveau est brumeux et vous n’avez pas encore le contrôle de vos pensées. Dès lors votre rédaction fait manque d’autocensure ce qui vous permet de libérer votre créativité.

Le fait de mettre sur papier tout ce qui vous passe par la tête, vous permet aussi de faire un « ménage mental » afin de vous libérer de vos pensées négatives et de bien commencer votre journée.

Sorte de thérapie, cette technique vous permet de vous connecter à vos pensées les plus profondes. Par exemple, grâce à cet exercice journalier Julia Cameron a réussi à faire face à ses échecs professionnels et à trouver le courage de s’aventurer dans de nouveaux projets.

 
  • Comment le pratiquer ?

Selon l’auteure, il est préférable que vous écriviez vos pages à la main. Vous pouvez commencer en évoquant le temps ou votre prochain projet. Au fil des lignes, vous aurez plus de facilité à aborder les sujets qui vous touchent.

En ce qui concerne la relecture, l’auteure vous déconseille de relire vos écrits.

De plus, vos pages matinales sont personnels et vous ne deviez pas les partagées.

Vous pouvez également nous transmettre votre propre astuce par mail à marketing@societedesecrivains.com ou sur Facebook

Découvrez toutes nos astuces :

Cliquez ici

 

Laisser un commentaire

1 commentaire

  1. Il semble que cette pratique s’apparente à la tenue d’un « journal personnel », technique recommandée également par beaucoup d’auteurs. Mais, apparemment, les deux techniques ne poursuivent pas le même but et ne produisent pas les mêmes résultats. La rédaction de quelques pages quotidiennes du journal personnel serait plutôt à rapprocher des exercices appelés arpèges auxquels se livrerait un pianiste, par exemple, pour « se maintenir en forme ». Elle permet également de mettre de l’ordre dans sa pensée et de revivre ou faire revivre à une plus grande profondeur des situations qui autrement seraient « perdues », parce qu’enfouies dans le subconscient. Contrairement à la pratique que vous préconisez, enfin, les pages d’un journal personnel peuvent donner lieu à une exploitation littéraire ultérieure.

Connexion

Fermer