Astuce : Comment utiliser le procédé du littéraire « du fusil de Tchekhov » ?
10 janvier 2019
0

Aujourd’hui, l’équipe Société des Écrivains vous propose l’astuce de pro suivante :

« Utilisez le procédé littéraire « Le fusil de Tchekhov ».

 

>Qu’est-ce que le fusil de Tchekhov ?

Cette astuce de dramaturgie, de travail de l’intrigue et aujourd’hui de cinématographie est également appelée « loi de conservation des détails ».

Il s’agit d’un principe que prône Anton Tchekhov, qui considère que chaque détail, chaque élément précisé dans une histoire doit avoir une raison d’être. Il a résumé cette règle en ces mots : « Retirez tout ce qui n’a pas de pertinence dans votre intrigue. Si au premier chapitre, vous citez un fusil sur le mur dans une description, alors il doit servir au deuxième ou troisième chapitre. Sinon il n’a pas de raison d’être. »

Il s’agit également d’une règle que Edgar Allan Poe suit : pour lui également, aucun détail ne doit être superflu et tous doivent servir l’intrigue.

> Pourquoi l’utiliser ?

Si la méthode est relativement facile à utiliser (intégrer un élément qui sera réutilisé plus tard), il peut être délicat de le faire subtilement. Le lecteur ne doit pas voir les ficelles scénaristiques.

Cette méthode est particulièrement importante pour les écrivains de nouvelles ou d’histoires brèves, car le format ne permet pas de rajouter des éléments inutiles, et il faut viser l’efficacité avant toute chose. Une intrigue, ou la résolution d’un conflit peut en effet reposer entièrement sur cet outil scénaristique.

Ce procédé a plusieurs avantages : il permet à une histoire d’être bien carrée, chaque détail est utile, ce qui donne l’impression que l’histoire est bien ficelée et maîtrisée. Cela permet donc également de garder le lecteur dans la diégèse de votre livre.

Cela permet également de surprendre le lecteur, qui ne s’attendait pas forcément à ce qu’un détail révèle son utilité plus tard dans le roman. Quant à ceux qui avaient noté ce détail qui semblait anodin, ils auront le plaisir de savoir qu’ils ont bien suivi le fil de l’histoire.

Connexion

Fermer